CULTURES PÉNALES CONTINENTALES

STRAFKULTUREN AUF DEM KONTINENT

 

ÉQUIPE

Fabien Jobard

Co-directeur du projet

 

 

 

Biographie

 

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1992, docteur en science politique de ce même Institut en 1998, sous la direction de Pierre Favre, puis habilité à diriger des recherches en 2013, sous la direction de Patrick Le Galès, Fabien Jobard a intégré le CNRS en 2000 en qualité de chargé de recherches. Il est depuis 2013 directeur de recherches.


Son doctorat portait sur l'usage de la force par la police en France et a conduit à la publication d'un premier ouvrage en 1999 chez L'Harmattan et d'un second en 2002 à La Découverte. A l’Institut Max Planck de Berlin, il a étudié le processus administratif et politique d'unification des deux polices berlinoises, ce qui a essentiellement été publié sous la forme d'un article à la Revue française de science politique en 2003.

En 2000, il a intégré le CESDIP, Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, dont il a été le directeur de 2010 à 2014. Au Cesdip, il a dirigé de 2001 à 2008 le Laboratoire européen associé (qui réunissait le CESDIP, le Clersé et le Max Planck Institut de Freiburg) consacré à l'analyse des déviances et des systèmes pénaux en France et en Allemagne. Ses activités de recherche l’ont amené à se pencher sur les mobilisations contre les violences policières, sur la délation (avec Jean-Paul Brodeur, Université de Montréal), sur les décisions judiciaires, sur les contrôles d'identité et, avec Dave Waddington (Sheffield Hallam University) et Mike King (Birmingham City University), par le biais d’un séminaire ANR-ERSC, sur les émeutes urbaines en France et en Angleterre.

Il travaille depuis 2014 au Centre Marc Bloch à Berlin sur la sociologie pénale comparée en France et en Allemagne.

 

Publications récentes

 

(avec Jérémie Gauthier, hg.) Police. Questions sensibles. Paris : Presses Universitaires de France, 2018, 101 pages.


(avec Jacques de Maillard) Sociologie de la police. Organisation politique réforme. Paris : Armand Colin, coll. « U Sociologie », 2015, 304 pages

(avec Dave Waddington et Mike King), Rioting in the UK and France: A comparative analysis. Cullompton : Willan, 2009, 276 pages.

(avec Axel Groenemeyer), Déviances et modalités de contrôle. La France et l’Allemagne en perspective, Déviance et société, 3, 2005, p. 235-368.

Terrorismus. Nicht nur ein Problem der inneren Sicherheit, Der Leviathan, 45, 4, 2017, p. 592-599.

(avec René Lévy) Identitätskontrollen in Frankreich. Diskriminierung festgestellt, Reform ausgeschlossen, Bürgerrechte & Polizei, 104, 2013, p. 29-37.

Zur politischen Theorie der Polizei, WestEnd. Neue Zeitschrift für Sozialforschung, 13, 1, 2013, p. 65-77.

Ein politisches Recht. Zwei Jahre Ausnahmezustand in Frankreich (November 2015 bis November 2017), in Tobias Singelnstein, Jens Puschke (dir.), Der Staat und die Sicherheitsgesellschaft.. Wiesbaden: Springer-VS, 2018, p. 124-149.

Transformation of state’s use of force in Europe, in Desmond King, Patrick Le Galès (dir.), Reconfiguring European States in Crisis. Oxford : Oxford University Press, 2017, p. 353-376.